Vendredi 21 heure, nous sommes enfin prêts à partir après avoir fini de charger la voiture.

La radio Blu est arrivé en dernière minute et on pourrait encore l'emmener mais elle devra malheureusement nous rejoindre par voie postale, étant donné que même une mouche ne trouverait plus de place dans la voiture.

Même Felino, le bouledogue français de nos amis Anita et Rudi, doit prendre place sur des cartons remplis de matériel maritime au lieu d'avoir un siège à lui. Il a quand même de la chance étant donné qu'on emmène aussi les draps pour les lits. Ceux-ci vont lui servir de coussins et comme ca, le voyage ne sera lui sera pas trop désagréable. En plus, il est à la bonne hauteur pour voir à travers la fenêtre.
Anita, Rudi und Felino nous accompagnent jusqu'à Antibes dans le sud de la France et ramèneront la voiture à Vienne.

La conduite de nuit fut très fatigante, bien qu'il n'y ait pas eu que très peu de trafic. Le petit déjeuner en Italie même sans vue sur la mer, n'en fut que meilleur.

Vivre sur un voilier durant 4 ans,
quitter Vienne durant 4 ans,
abandonner l'appartement, où nous avons vécu ensemble 11 années, durant 4 ans.

Nous commençons à réaliser ce que nous allons faire, sans toutefois pouvoir y croire.
Les derniers jours étaient tellement remplis et stressant. Il a fallu s'occuper entre-autre des derniers achats, des vaccins, voir le médecin, transmettre les activités non finies au boulot. Il a aussi fallu dire au revoir à beaucoup de monde, ce qui nous a aussi pris un temps fou.

Ce sont les larmes de nos nièces Naima, Anais et Samia qui nous ont vraiment fait réaliser que nous ne nous verrons pas pendant une très longue période.